06/02/2019 - Rencontres Valtus : « Transformation digitale de la fonction finance dans les PME & ETI » en partenariat avec EY

Événements - Événements Managers
Temps de lecture: 3 min

Mercredi 6 février a eu lieu la troisième édition des Rencontres Valtus avec EY sur le thème de « la Transformation digitale de la fonction finance dans les PME et ETI ». Devant à une cinquantaine de dirigeants de transition de la communauté des DAF Valtus, les équipes EY ont évoqué et illustré par des cas concrets les phénomènes de digitalisation et d’automatisation actuels qui poussent à repenser la fonction financière. Compte-rendu de Valérie Augustin, Talent Consultant au sein du Pôle Managers.

Rencontres Valtus avec EY - Valtus Management de transition

Partant du constat que 90% des données ont été créées entre 2014 et 2016, la problématique actuelle n’est plus tant de recueillir des données que de bien savoir ce que l’on en fait, d’en sortir une trajectoire, une perspective pour l’entreprise. Et sur ce sujet, qui peut être plus légitime que le DAF ? Si auparavant, 90% de son temps étaient consacrés à la production de données et seulement 10% à l’analyse, la tendance s’est inversée et le DAF devient aujourd’hui un « Analytics Translator », selon le cabinet EY.

Mais cet accroissement de la data pose évidemment d’autres problèmes…

Tout d’abord sa compréhension et sa hiérarchisation. Pour y faire face, le DAF peut compter sur un certain nombre d’outils, allant des technologies très récentes et prometteuses telles que la blockchain, la cognitive automation (IA ou machine learning) ou la robotique (RPA), en test dans les grands groupes mais pas toujours – ou pas encore – adaptées aux PME/ETI. Des solutions souvent plus souples et moins coûteuses existent néanmoins, émanant de larges groupes tels SAP ou Oracle, mais aussi et surtout de tout un panel de nouveaux entrants qui offrent à ce jour des outils innovants et pertinents.

Seconde difficulté, restituer cette donnée et son analyse afin de la rendre compréhensible pour des non-initiés. Là encore, des solutions existent sous forme d’outils de transcription graphique (data visualisation).

Le DAF a aujourd’hui des difficultés à s’y retrouver et appréhender les avantages et les inconvénients pour son entreprise de chacun de ces outils sur le marché. De ce fait, la connaissance et la maîtrise de ces technologies représente une réelle opportunité pour les dirigeants de transition de faire les choses différemment et d’apporter de la valeur ajoutée au cours de missions qu’ils mènent souvent dans des environnements dégradés et généralement peu au fait des innovations en matière d’outils.

Un grand merci à EY pour leur accueil et pour cette présentation passionnante, vivante et très enrichissante !

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous autorisez l’utilisation de cookies qui nous permettront de recueillir des données statistiques afin d’améliorer votre expérience. Pour en savoir plus.